Minimalisme, plus qu’une tendance, un mode de pensée – Actuel Nouvelle-Calédonie

Minimalisme, plus qu’une tendance, un mode de pensée

20 0

À l’air de la surconsommation, le minimalisme apparaît comme la désintoxication matérielle. Au-delà du tri, la pratique se veut surtout basée sur un mode de pensée « essentiel ». C’est un mode de vie qui traduit l’idée suivante : moins, c’est plus. Et la méthode s’applique dans votre maison, dans ce que vous possédez, mais aussi dans votre façon de raisonner.

Qu’est-ce que le minimalisme ?

Quand on pense minimalisme, on pense vide. Et le mot vide, qu’on se le dise, a une connotation négative. Pourtant, laisser la place au vide, vous permet surtout de vous débarrasser de toute forme de désordre dans votre vie.

Le but ? Que vous puissiez vivre une vie plus simple et plus spacieuse !
Le minimalisme devient parlant lorsqu’on comprend que malgré les achats matériels que nous désirons vraiment, nous restons insatisfaits. Cette insatiabilité provient du fait que nous sommes sans arrêt exposés aux publicités qui prétendent que le produit en question nous rendra plus heureux, plus beau, plus maigre, plus musclé. Plus, plus, plus. C’est cette surconsommation qui nous incite aujourd’hui à acheter en superflu.

Mais il y aussi une raison historique à cette habitude. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les populations connaissent la précarité, la pauvreté, et vivent uniquement pour survivre. Sur cette même génération précaire, s’en sont suivi les 30 glorieuses, ces 30 années de croissance économique et d’augmentation du niveau de vie. Les populations sont passées du travail pour se loger, pour s’alimenter ou pour s’habiller à la valorisation des biens matériels et de la possession.
Peu à peu, l’acquisition valorise l’individu. Le vide devient le synonyme de pauvre et a cette connotation négative qu’on connaît aujourd’hui.

Mais comme une suite logique dans l’Histoire, le minimalisme intervient comme un rappel : sommes-nous plus heureux avec plus de choses ? Comment vous sentez-vous quelques jours après avoir acheté cet objet que vous avez tant désiré ?

Le minimalisme, c’est revenir à l’essentiel en écartant non seulement la surconsommation, mais en changeant son mode de pensée : non, ce que je possède ne fait pas ma personne.

Quels sont les avantages du minimalisme ?

Si vous vous sentez distrait, dépassé ou stressé, c’est une bonne idée d’explorer le minimalisme pour aider à éliminer ses émotions qui gâchent la vie. En vous embarquant dans un voyage minimaliste, vous remarquerez sûrement des changements positifs quasi-instantanément. Selon la façon dont vous avez choisi de vivre votre minimum, les avantages peuvent être nombreux et durables.
Parmi les avantages notables, vous retrouverez notamment :

Gagner de l’argent avec les articles vendus.

Débarrassez-vous de vos objets inutiles en les vendant. En plus de réduire l’entassement au sein de votre habitation, vous gagnerez de l’argent.

Améliorer votre santé mentale.

Une maison encombrée peut avoir un impact sur votre moral à cause de l’encombrement visuel. Un environnement propre, rangé et désencombrer peut apporter de la clarté mentale tout en réduisant le stress et l’anxiété.

Passer moins de temps à nettoyer.

Moins d’objets c’est aussi moins de ménage. En moyenne, nous passons six heures par semaine à nettoyer notre maison. Du temps perdu, lorsque vous auriez préféré faire une activité de loisir.

Avoir une maison accueillante, tous les jours. Vous n’aurez plus à vous soucier de désencombrer votre maison avant la venue de vos invités. Planifiée ou inattendue, votre maison sera toujours propre et rangée.

Respirez mieux dans une maison plus propre.

Moins d’articles signifie aussi moins de poussière. Les foyers qui ont adopté cette pratique se sentent mieux grâce à la limitation des objets et de leurs odeurs.

Économisez de l’argent sur la décoration intérieure.

La déco peut coûter cher, très cher. En adoptant un raisonnement minimaliste, vous pourrez investir dans quelques éléments seulement qui appuient votre déco, votre style, mais suffisent à eux seuls.

Des meilleures habitudes alimentaires.

Faire évoluer ses habitudes quotidiennes engendra forcément un changement au niveau de vos habitudes alimentaires. Revenir à l’essentiel dans sa vie, passe aussi par une cuisine minimale. Ainsi, retrouvez un réfrigérateur contenant vos besoins et seulement vos besoins en produits frais et sains.

Économisez car vous achetez moins.

C’est certainement le critère le plus marquant de ce mode de vie. En devenant Minimaliste, vous économisez et pouvez utiliser cet argent dans des choses plus intelligentes. Comme l’investissement, ou le voyage. Et ce n’est pas un scoop, ni une utopie, mais en dépensant moins, vous chérissez davantage ce que vous avez.

Comment devenir minimaliste ?

Si vous optez pour ce style de vie, il est préférable de commencer par vous débarrasser de tout encombrement inutile. On parle de maison bien sûr, mais aussi de votre bureau au travail et au niveau de vos pensées personnelles. Le minimalisme s’applique partout. Dans votre maison, dans votre travail, dans votre voiture mais aussi dans votre mental. Peu importe la voie que vous choisissez, commencez par éliminer le désordre et créez une vision plus libre.

Définissez votre minimalisme

Le minimalisme est différent pour chacun d’entre nous. Certains vont réduire drastiquement leur mode de vie, jusqu’à opter pour un logement vraiment plus petit. Fixez vos propres règles et vos limites.

Organisez-vous

Au premier abord, la tâche peut paraître difficile. C’est pour cette raison que nous vous conseillons de mettre en place un planning de tri. Cela vous aidera à répartir le temps que vous y mettez et à trier vos objets : ceux que vous gardez, ceux que vous vendez et ce que vous jetez par exemple. Pour sortir du « au cas où », partez du principe que tous les articles qui sont entreposés depuis plus d’un an doivent sortir de votre environnement.

Repensez votre habitat

Organisez vos rangements. La plupart du temps, et cela va de pair avec l’entassement, nous accumulons les mêmes objets dans des pièces différentes. Un tri par catégorie s’impose. Marie Kondo, spécialiste du minimalisme, recommande de s’organiser comme suit :

Habillement.

L’ensemble de votre dressing y compris vos chaussures, vos vestes et vos manteaux doivent se trouver au même endroit.

Livres/CD/DVD jeux vidéo.

De vous à moi, regardez-vous encore vos DVD ? Écoutez-vous encore vos CD ? Avec la digitalisation des supports, il est fort probable que vous les ayez déjà remplacés. Et tous ces livres ? Vous les avez lus ? Alors partagez-les à quelqu’un ! Ne gardez que ceux qu’il vous reste à lire.

Papiers et administratif.

Aujourd’hui, tout peut être conservé numériquement. Hormis certains documents originaux, scanner et rangez vos documents sur un cloud.

Apprenez les techniques de cuisine essentielles.

Il est facile d’opter pour des gadgets facilitants telle ou telle pratiques pour réussir sa verrine, son layer cake. En apprenant les techniques essentielles, et à l’image d’un professionnel qui n’utilise pas de gadgets, vous vous épargnez d’encombrer votre cuisine de tous les ustensiles inutiles.

Changez votre façon de consommer.

Consommez utile. Dès que vous avez l’envie d’acheter quelque chose, pesez-vous la question : est-ce réellement utile ?

Pensez location ou emprunt lorsqu’il s’agit de tâches ponctuelles : percer, nettoyer à haute pression, etc.

On est presque sûr que vous avez commencé à prendre des notes et que vous êtes saisi d’une irrésistible envie de ranger. Vous avez déjà toutes les astuces pour bien débuter. Devenir minimaliste n’est pas synonyme de radicalisme. Vous pouvez très bien commencer par épurer votre environnement et personnaliser votre minimalisme. Comme le veut la pratique, l’essentiel, c’est de se simplifier la vie, et l’esprit !

Cindy JohnstonPar Cindy Johnston

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *