La DME : pour qui ? Pourquoi ? – Actuel Nouvelle-Calédonie

La DME : pour qui ? Pourquoi ?

581 0

La DME ou diversification menée par l’enfant est une pratique alimentaire qui propose aux petits de découvrir les aliments, leur goût, leur couleur et leur texture, par lui-même. Fini les petits pots et les bouillies, place aux morceaux. L’enfant devient acteur de son repas. Au premier abord, l’approche peut sembler surprenante, pourtant, cette pratique arrivée tout droit d’Angleterre trouve sa place au sein de plus en plus de familles.

Les prérequis

L’OMS recommande une alimentation exclusive au lait maternel jusqu’à 6 mois, après cela, la diversification est possible. Mais avant de se lancer, il est important de bien connaître les prérequis nécessaires au bon déroulement de la méthode.

  • L’âge de bébé : il est indispensable que votre tout-petit soit capable de mettre la nourriture dans sa bouche. L’objectif premier de la DME est que l’enfant porte à sa bouche les aliments lui-même.
  • Votre poupon doit savoir contrôler les mouvements de sa tête, aussi bien de bas en haut que de gauche à droite.
  • Il est impératif que votre chaton sache se tenir assis seul. Cette position traduit une maturité des organes digestifs.
  • De manière générale, l’OMS recommande l’introduction de morceaux à partir de 6 mois, et pas avant.
  • Les parents doivent être prêts. Laisser son enfant manger des bouchées n’est pas anodin et l’angoisse peut vite devenir omniprésente. Mais la règle n°1 de la DME, est de laisser son enfant en toute autonomie alimentaire
  • L’organisation familiale doit être repensée. La DME, ça tache ! Équipez-vous et prévoyez de passer du temps à nettoyer et à ramasser les petits morceaux.

Les avantages de la DME

La DME présente évidemment des atouts non négligeables. D’abord, elle offre à l’enfant la possibilité d’appréhender la motricité fine. Les aliments souvent très cuits ou très mûrs permettent à l’enfant de les écraser et de les attraper pour les mettre à la bouche.

Le deuxième bénéfice, non négligeable : l’organisation. Terminé les petits pots, votre enfant peut goûter ce que vous mangez et en toute circonstance : au restaurant, chez des amis. Il prend part directement aux repas de famille.

La DME c’est aussi une expression de tous les sens : le visuel grâce aux couleurs, le goût, le toucher, l’odorat et l’ouïe (au bruit de la mastication par exemple) éveillent chez l’enfant tous ces sens à chaque repas.

Cette pratique encourage également les parents à diversifier les enfants. Fini les pots tous faits, proposez à votre enfant des galettes, des légumes indépendants les uns des autres et faites-lui découvrir le maximum d’aliments possibles. Outre l’aspect pratique, la DME permet aussi d’augmenter la complicité entre les parents et leur enfant. Revenez à l’essentiel et profitez avec votre bout de chou de ces moments privilégiés en l’observant découvrir chaque nouveauté.

Les inconvénients

Mais comme toute pratique, il y a des avantages et des désagréments.

Parmi eux, le nettoyage. On n’en parle pas souvent, mais la DME c’est une pratique relativement salissante. Un bébé qui mange seul, à coup sûr, est un bébé qui en met partout. À force d’attraper, de faire tomber, d’écraser, de jeter, de baver, de cracher, les diverses expériences de votre petit lapin risquent de tacher l’ensemble de la surface sur laquelle il se trouve.

Mais il existe des solutions comme les grands bavoirs et plateaux à superposer sur la chaise haute ou les toiles cirées pour mettre sur la chaise. Même si le gain de temps est significatif sur bien des aspects en amont, il l’est moins au moment du repas en lui-même. L’enfant prend son temps. Si vous avez un planning serré et une organisation chronométrée, essayez d’appliquer cette méthode les jours où vous êtes le plus flexible et le plus light. Le point noir de la DME c’est surement le gaspillage alimentaire. Même s’il s’agit de petites quantités, le volume représenté par l’accumulation de ces petits gaspillages est important. Encore une fois, il existe des solutions pour y remédier, préférez les petites quantités et redonnez-en au besoin.

La DME, comme la diversification par les petits pots, doit être une approche choisie par les parents. Vous devez avant tout vous sentir à l’aise avec la pratique et en confiance pour que votre bébé sente également qu’il peut partir à la découverte de ce nouveau monde en toute sécurité.

Cindy Johnston

Par Cindy Johnston

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *