MÉNOPAUSE, ANDROPAUSE ! VIVE LA LIBERTÉ ! – Actuel Nouvelle-Calédonie

MÉNOPAUSE, ANDROPAUSE ! VIVE LA LIBERTÉ !

Ces périodes de transformations, transitions sont souvent vécues comme difficiles en occident. En effet pour de nombreuses femmes et hommes la perte de fertilité ou de libido, les désagréments liés à ces changements signent pour beaucoup une fin, un vieillissement voire une perte d’envie de… vie.

Et s’il en était autrement ? Si notre société avait misé sur des actifs jeunes, vigoureux, sexués, au profit de jeunes cinquantenaires rayonnants, épanouis et avertis ? Regardons de plus près ce qu’est une ménopause, une andropause. Quels sont les regards des autres cultures sur ces épisodes de vie ? Et enfin comment s’approprier cela sans en souffrir mais au contraire en en faisant une force, un atout !

Par Audrey Carrière

LA MENOPAUSE

Chez la femme âgée de 45 à 55 ans en moyenne, la ménopause est un processus physiologique naturel, c’est-à-dire une étape obligatoire dans le vieillissement.

Cela consiste en un arrêt de l’ovulation à cause d’un épuisement de tous les follicules primordiaux situés dans les ovaires qui sont responsables de la libération des ovocytes dans les trompes utérines.

Il y a donc un arrêt définitif des règles et donc des cycles menstruels à cause de l’arrêt de la sécrétion d’œstrogènes. La ménopause est confirmée avec certitude après une période d’absence de règles de 12 mois consécutifs.

Mais s’il n’y avait que cela ? Et non, on a le petit cadeau de la pré-ménopause. Et parfois, celle ci s’invite un peu tôt dans notre histoire de femme.

La ménopause est souvent précédée par la pré-ménopause ou « péri ménopause », période pendant laquelle les activités ovariennes sont ralenties et les hormones féminines diminuent.

Les cycles menstruels sont alors irréguliers, d’abord raccourcis puis allongés avec des règles de plus en plus espacées.

Elle dure environ cinq ans avant l’interruption définitive des règles et peut parfois déjà donner quelques bouffées de chaleur, de la fatigue, une irritabilité, ou des troubles du sommeil ainsi qu’une sécheresse vaginale qui peut limiter les rapports amoureux.

Il existe des ménopauses précoces qui peuvent démarrer avant 40 ans, des ménopauses tardives après 55 ans, et des ménopauses induites médicalement pour cause d’endométriose, ou des suites de traitements des cancers hormonaux dépendants.

Les hommes ne sont pas épargnés eux non plus, même si tous ne vivent pas cette période avec la même intensité ou bien ne l’expriment pas par pudeur.

L’ANDROPAUSE

Appelée parfois la « ménopause » de l’homme, l’andropause correspond à une diminution progressive de la production de testostérone en lien avec le vieillissement.

Les symptômes peuvent ressembler à la ménopause mais la reproduction reste possible.

Ils vont des troubles sexuels (diminution de la libido, impuissance ou dysfonction érectile) aux troubles psychologiques (difficultés de concentration, humeur dépressive…), à une ostéoporose, une perte de la masse musculaire, une prise de poids gynoïde (au niveau des hanches, fesses, cuisses), une diminution de la pilosité et des troubles urinaires liés à des perturbations prostatiques.

Seul un dosage sanguin prescrit par votre médecin permettra de déterminer avec certitude que cette modification biologique est bien la ménopause ou l’andropause.

J’ai sciemment posé ici les données et explications biologiques, cependant c’est un aspect plus subtil que j’aimerai vous faire découvrir à travers la vision qu’ont certaines cultures ou traditions de cette période de la vie.

ET SI CETTE TRANSFORMATION ETAIT UNE EVOLUTION ? UN EVEIL VERS AUTRE CHOSES DE PLUS GRAND ?

En effet la ménopause ou l’andropause n’est pas une pathologie ni une maladie à « guérir » mais un phénomène naturel qui peut nécessiter un accompagnement.

De plus pour de nombreuses femmes qui souffrent d’endométriose ou de syndrome pré menstruel invalidant, cette absence de règles pourra être vécue comme une libération. Ne plus avoir « peur » de tomber enceinte peut aussi être une redécouverte d’une sexualité épanouie et vivante.

Dans notre société occidentale, la ménopause ou l’andropause sont souvent perçus comme une fin, qu’en est-il des autres cultures ?

Pour les Chinoises et les Indiennes, par exemple, la fin des années fertiles les couronnent d’un nouveau statut : sagesse et maturité leur étant désormais reconnues, elles seront plus appréciées socialement.

Dans certains pays africains et asiatiques, les femmes âgées sont respectées et reconnues comme des sages.

Nous sommes loin de cette culture du « jeunisme » prônée en occident avec toutes les dérives qui y sont liées : perte de l’image, d’une forme de féminité, de la difficulté de projection sur de nouveaux postes ou des reconversions difficiles, snobisme d’une sororité en mal de repères.

Et si nos mères, tantes, grand-mères devenaient les gardiennes de nos féminités abimées par la sexualisation médiatique, si les hommes accomplis, au lieu de se sentir diminués, pouvaient devenir les transmetteurs d’une galanterie perdue, d’une expérience riche et souveraine ?

Cependant ces périodes s’accompagnent de désagréments qui peuvent affecter le quotidien. Quelques plantes peuvent vous aider :

POUR LES PERTES DE LIBIDO CHEZ L’HOMME ET LA FEMME, le mucuna, la maca, le tribulus ainsi que le ginseng sauront vous donner le coup de pouce nécessaire pour retrouver une belle sexualité.

LES TROUBLES DU SOMMEIL trouveront une amélioration avec la bien connue passiflore, mais aussi la valériane, l’eschscholzia, l’aubépine (si les troubles sont accompagnés de palpitations), le houblon.

LE RISUQE D’OSTÉOPOROSE pourra être limité avec un exercice quotidien, une bonne hygiène alimentaire et une supplémentation en vitamine D3 et K2.

POUR LES BOUFFÉES DE CHALEUR, l’actée à grappe et le houblon.

RÉTENTION D’EAU ET ŒDÈME seront améliorés par le mélilot ainsi que par l’olivier.

LA PERTE D’ÉLASTICITÉ DE LA PEAU, les huiles d’onagre et de bourrache, les noix du brésil.

LA SÉCHERESSE VAGINALE, certaines préparations en ovules en pharmacie, l’utilisation d’un gel intime, la supplémentation en acides gras insaturés.

Et bien d’autres solutions encore qui pourront vous être proposées en cabinet de manière individuelle et personnalisée. Au plaisir de vous rencontrer pour une séance de naturopathie.

 

AUDREY CARRIÈRE

Praticien de Santé Naturopathe -Iridologue-Reflexologue
Spécialisée en phytothérapie, aromathérapie, micro nutrition, relation d’aide, fleurs de Bach.
Conventionnée Mutuelle Des Fonctionnaires
Séance sur RDV au 75 35 15
10 rue Aymard-Haut de Villa – Magenta
FB : Audrey Carrière –Naturopathe Nouméa Iridologue
E-mail : naturaudrey.nc@gmail.com

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *