Les 7 règles d’or pour bien éclairer son jardin  – Actuel Nouvelle-Calédonie

Les 7 règles d’or pour bien éclairer son jardin 

Espace de prolongement de nos maisons, le jardin est notre pièce extérieure. L’éclairer avec le même soin que sa cuisine ou son salon permet d’en en profiter pleinement, toute l’année.

1- Eclairez les arbres

Deux solutions possibles, à coupler ou non. Un éclairage du tronc : positionnez le spot au pied de l’arbre de façon à obtenir une lumière tout au long du tronc pour donner du relief (idéal pour arbres et palmiers). Ou un éclairage de masse à 180° : le spot est positionné à 2 m du sujet à éclairer pour lui donner une forme et un profil nocturnes.  Le blanc chaud s’utilise pour les feuilles vertes et le jaune ou blanc froid pour les feuillages colorés.

 

2- Illuminez les jardinières

N’hésitez à mettre ses plantations en valeur. Placez l’éclairage sur le rebord de la jardinière de façon à éclairer les végétaux sans que l’on ne voit le spot. Un éclairage solaire reste idéal puisqu’il permet d’éviter les contraintes de fil.

3- Valorisez le bassin

Privilégiez l’éclairage depuis l’intérieur, plus doux et romantique. Les lumières se positionnent au fond du bassin, le long des parois ou sous des rochers ou plantes. Il existe ainsi de nombreux spots, mono ou multi couleurs, étanches pouvant aller sous l’eau. Autre option: l’éclairage direct du bassin avec lequel le spot est positionné à l’extérieur du bassin (50 cm à 2 m) en fonction de la taille du bassin et orienté vers celui-ci.

 

4- Usez de lumière douce pour la table de jardin

Pour un dîner entre amis, en famille ou en amoureux, une lumière tamisée crée une ambiance agréable. Utilisez des boules lumineuses, des spots incorporés à des parasols et misez sur les photophores ou bougies (ou autres types de lampes à batterie) sur la table. Et pour un effet plus décoratif, placez de la lumière sous la table pour un éclairage indirect, grâce à des petits spots encastrables ou des bandes de LED.

 

5- Prônez l’éclairage sécuritaire

Très utile pour se déplacer dans son jardin sans heurt, l’éclairage sécuritaire peut devenir également une astuce de décoration. Encastrer des spots dans les marches, baliser les chemins dans le gazon avec un éclairage solaire à détecteur de mouvements apportent une lumière non continue décorative. LED ou solaire offrent des consommations électriques minimes voire nulles.

6- Utilisez des sources de lumière quasi invisibles

Spot visible ou encastré ? La mode évolue mais tout reste une question de style. Actuellement,  le spot s’utilise en version cachée. Par exemple pour éclairer une façade ou l’avant d’une terrasse, l’éclairage se fait grâce à de nombreux spots de taille moyenne, encastrés dans le sol, sur le deck, une dalle ou dans le sol.

7- Quid des nouvelles options lumière ?

Les tendances actuelles sont de trois ordres. L’éclairage solaire car efficace et facile à mettre en œuvre. L’éclairage modulable type RGD qui grâce à une télécommande permet de changer les couleurs de son jardin en fonction des occasions et des envies. Enfin l’éclairage High Tech qui peut être modulé, géré ou programmé par de la domotique, et maintenant depuis un Smartphone ou une tablette.

 


Par Geneviève du Parc Locmoria.

Remerciements à Jean Philippe Bougault de Botanéa pour ces précieux conseils

137 route du Carigou, Dumbéa – Tél : 411330 – www.botanea.nc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *