Turtle watching à la Roche Percée – Actuel Nouvelle-Calédonie

Turtle watching à la Roche Percée

Il y avait le Whale Watching, l’observation des cétacés…  Il y a désormais le Turtle Watching, l’observation des tortues.  Observer oui, déranger non !

De novembre à février, ce sont des centaines de tortues Grosse-Tête (Caretta caretta) qui viennent pondre sur les plages de La Roche Percée et de la Baie des Tortues à Bourail. Ce spot est en effet le premier site de ponte des tortues Grosse-Tête en Nouvelle-Calédonie et le deuxième dans le Pacifique Sud après l’Australie. Mais chaque année, ce sont également de plus en plus de curieux qui s’y pressent, avec tous les risques de perturbation, voire de mortalité que cela comporte pour ces animaux vulnérables. D’où cette opération pilote de Turtle Watching, mise en place depuis décembre 2016 par l’Aquarium des Lagons, la province Sud et l’association Bwärä Tortues Marines.

 

Jusqu’à présent, il était strictement interdit de s’approcher à moins de 10 mètres d’une tortue grosse-tête, sous peine de sanction. Depuis le 1er décembre 2016, il est donc possible d’observer les tortues sur le site de la Roche Percée. L’observation a lieu la nuit, entre 21h et 1h du matin. « Lorsqu’une tortue est repérée sur la plage, nous sommes informés immédiatement par nos collègues, explique Tyffen Read, chargée du projet Turtle Watching à l’Aquarium. Par petits groupes, nous emmenons les visiteurs jusqu’au lieu où elle a été signalée. Plusieurs cas de figures : cela peut être une tortue en train de pondre ou bien une éclosion d’œufs ». Accompagnés d’un guide, les visiteurs peuvent s’approcher à moins de 10 mètres de l’animal mais en aucun cas, ils pourront le toucher, ni le photographier. L’objectif est de sensibiliser le public sur cette espèce : le cycle de vie, les menaces et les actions menées pour mieux la connaître et la protéger. « La phase pilote s’est terminée le 28 février et a été un véritable succès, aussi bien pour les visiteurs, que pour les riverains et la protection des tortues. Elle sera donc reconduite dès cette année », conclut le directeur de l’Aquarium.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *