Maré, l’île qui parle à votre cœur – Actuel Nouvelle-Calédonie

Maré, l’île qui parle à votre cœur

503 0

Appelée Nengone en langue kanak, Maré est le deuxième atoll des îles loyauté de Nouvelle-Calédonie en ce qui concerne la superficie et la population, juste derrière Lifou. L’île compte huit districts qui regroupent 29 tribus : Guahma, Tadine, Wabao, Eni, Médu, La Roche, Tawaïnedre et Pénélo. Nommée en premier Britannia, en mémoire du voilier du capitaine Raven venu prospecter l’île en 1803, Maré a longtemps existé sous l’influence des navigateurs et autres explorateurs britanniques. On retrouve cette influence dans les dialectes locaux, fortement imprégnés de mots anglais.

L’île la plus haute de l’archipel

L’île est la première à voir le soleil se lever. C’est aussi elle qui ouvre la saison des ignames. Au caractère sauvage, Maré ne possède pas de cours d’eau, mais une importante lentille d’eau douce dans les profondeurs de ses roches.

Bien connu pour ses mystères, on dit que l’île accueille ses visiteurs et partage son histoire avec son âme.

Ses paysages, encore très sauvages, se divisent entre les falaises imposantes et abruptes, les forêts très denses et sombres, mais aussi les magnifiques petites plages de sable fin.

Le saut du guerrier

Située à Wakone et dominant la mer de près de 30 mètres de haut, cette importante fissure aurait été le théâtre d’un événement marquant dans l’histoire de Maré. La légende raconte que le guerrier, poursuivi par des armées d’ennemies, l’aurait franchie en un seul saut d’environ sept mètres de large. Les adversaires n’auraient pas suivi. Localisé à plus ou moins sept km de la ville principale de Maré, la Roche, le site est devenu un lieu incontournable lorsqu’on est de passage sur Nengone.

Saut-du-guerrier-Maré-source nouvelle caledonie.travel

De la fête de l’avocat à la célébration de la mer

Même si elle reste une des îles les plus mystérieuses, Maré propose à ses habitants et ses touristes des fêtes adaptées aux nombreuses facettes qu’elle possède. Maré célèbre l’avocat au mois de mai à Nece pendant laquelle vous pourrez visiter les vergers, faire des randonnées ou des balades en pirogue.

En novembre, rendez-vous pour les festivités du wajuyu (le vivaneau) à Roh pendant laquelle vous pourrez pratiquer la pêche au gros et aux crabes. Bien évidemment, vous pourrez également déguster le vivaneau, star de ce week-end festif.

Monument La Monique

En 1953, dans la nuit du 31 juillet au 1er août, le navire La Monique part de Tadine en direction de Nouméa. 18 hommes d’équipage et 108 passagers résident à son bord. Le vaisseau n’arrivera jamais à Nouméa. Cette tragédie a marqué l’histoire calédonienne et Maré a érigé un monument en hommage aux victimes de cette disparition. Le bateau n’a jamais été retrouvé, les recherches ne permettront de découvrir qu’une bouée exposée au Musée Maritime de Nouvelle-Calédonie et des fûts de 200 litres qui se trouvaient sur le bateau. L’édifice se situe sur le port de Tadine.

Alain Le Breus Le drame de la Monique, musée maritime de Nouvelle-Calédonie
Terasses de Shabadran source Nouvelle Calédonie travel

Les terrasses de Shabadran

Elles se méritent. Et pourtant, chaque visiteur tient à se rendre sur ce site caractéristique de Maré. Les terrasses de Shabadran figurent dans le top 5 des plus belles plages du monde selon les globe-trotteurs qui y sont allés.

La balade pour y arriver reste magnifique : cocoteraie, plaine, forêt de palétuviers depuis lesquels vous pourrez déjà voir les bassins. L’emplacement est accessible pour les plus courageux puisqu’il faudra escalader quelques falaises pour descendre jusqu’aux terrasses et marcher sur des rochers coralliens coupants. Court, mais intense !

La randonnée continue ensuite au bord de l’océan. Compte tenu de son exposition au soleil, il demeure recommandé de prévoir une casquette et de la crème. Mais la balade sera vite récompensée par deux magnifiques plages de sables blancs. Au milieu des roches se sont créés un jacuzzi naturel et une belle petite piscine, de quoi rester des heures et oublier le temps qui passe.

Vous avez en plus, la possibilité de camper sur place.

Attention, la promenade reste payante : comptez 5 000 CFP par adulte et 2 500 CFP par enfant.

Accueil en tribu chez Pe Une

En plein cœur à la fois d’un verger d’avocats et d’une vanilleraie, Marcel et Louise vous accueillent dans leur gîte. Connu pour conter et chanter les histoires de l’île, ce couple aime partager les récits de leur ancêtre et de leur vie. Situé au Nord-est de l’atoll, Pe Une vous propose de passer une nuit en case traditionnelle, en bungalow ou même en toile de tente si vous avez la vôtre.

Vous pourrez déguster les plats cuisinés par Louise.

Case PE UNE
Tarifs :
Deux personnes : 4 000 CFP (Case),
Deux paillotes de 4 à 6 personnes et équipée de matelas sont disponibles,
Un chalet disponible pour 2 personnes,
Personne supplémentaire : 1 800 CFP.
Le gîte prévoit la mise à disposition d’un bloc sanitaire à l’extérieur avec eau chaude. Les savonnettes et les serviettes de toilette demeurent en supplément.
Camping :
Emplacement par jour : 1 575 CFP
Par nuit et par personne : 210 CFP
Restauration sous faré :
Petit-déjeuner : 1 000 CFP
Menu du jour (entrée, plat, dessert, thé ou café) : 2 800 CFP
Repas langouste (selon arrivage) : 4 000 CFP la demi et 6 000 CFP langouste entière
Repas Crabe de cocotier (selon arrivage) : 3 000 CFP
Bougna (selon arrivage) (4 pers. mini.) La part : 2 625 CFP
Activités :
Visite de la vanilleraie avec collation : 500 CFP
Vente de gousse de vanille : de 200 CFP à 400 CFP.
Attention, seuls les chèques et les espèces sont acceptés.

Par Cindy Johnston

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *