LA COURSE À PIED ET LA PROTECTION DU DOS – Actuel Nouvelle-Calédonie

LA COURSE À PIED ET LA PROTECTION DU DOS

Lors de la course à pied, différentes douleurs peuvent apparaître en fonction de votre type de foulée, notamment au niveau du dos. Une mauvaise répartition des pressions sur les surfaces articulaires peut aboutir à des douleurs lombaires.

Les trois types de foulées vont faire varier le contact du pied au sol.
Cela va provoquer différentes tensions :

Le pied sera le premier à transmettre les forces vers le reste du corps. Il sera important de connaître la manière dont il se pose au sol afin de comprendre les douleurs ressenties dans le dos.
Le positionnement des articulations (les unes par rapport aux autres) et leur maintien sont également important à vérifier pour éviter des douleurs articulaires.

Une cheville qui s’écroule au sol, un genou qui rentre ou une hanche qui s’affaisse à l’appui peuvent entraîner une mauvaise organisation des forces au niveau de la colonne. Ces répercussions peuvent se traduire par le pincement d’un disque vertébral, des micro tassements répétitifs, un déséquilibre de mobilité au niveau du bassin, ou une différence de musculature lombaire…
Il est intéressant de connaitre l’organisation et le comportement de ces différentes articulations pour comprendre les contraintes et trouver les meilleures solutions possibles à votre course.
SANTEO vous propose une analyse de votre foulée pour améliorer votre gestuelle. Cette nouvelle approche permet de comprendre comment courir sans douleur et être plus performant.
Le gainage est un point très important dans la protection du dos lors de la course. Les abdominaux sont le centre privilégié de transmission et de restitution d’énergie mécanique. Souvent, un déséquilibre se fait entre les muscles dorsaux forts et la sangle abdominale trop faible. Le gainage est primordial pour amortir toutes les tensions se répercutant sur cette région. De plus, un bon maintien abdominal va permettre d’avoir un bassin en harmonie, d’éviter l’antéversion et un bas du dos moins creusé. Pour protéger votre dos, vous pouvez également courir avec une ceinture de type Physiomat© permettant de maintenir le pelvis dans une position optimale.
SANTEO vous préconise de faire de courtes séances de gainage mais quotidiennes : 10 secondes en position sur les coudes (cf photo) et 10 secondes de repos : 10 x tous les jours.

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *