Des mecs au poil ! – Actuel Nouvelle-Calédonie

Des mecs au poil !

L’épilation du maillot ou des aisselles n’est plus réservée aux femmes. De plus en plus d’hommes font, eux aussi, la chasse aux poils disgracieux sur tout leur corps. Ou presque.

Ce que femme veut…

Que les choses soient claires, si la torture de l’épilation a longtemps été le « privilège » de la gent féminine (et de certains sportifs), c’est aussi aux femmes que l’on doit cette mode de l’épilation masculine. « Ce sont nos clientes qui nous envoient leurs maris », relève Laetitia Bianchi, cogérante de l’institut Après la pluie. A quoi ressemble notre homo erectus epilatus ? A monsieur tout le monde, n’en déplaisent aux mauvaises langues qui pensent que seuls les homos se font épiler. Moyenne d’âge : 25 à 35 ans, selon les instituts. Le poil serait-il alors totalement démodé ? « Non, car la barbe est toujours à la mode. C’est juste que l’homme est plus coquet qu’avant », constate l’institut Cotton Beauty, spécialisé dans l’esthétique masculine. Aujourd’hui, l’épilation au masculin représente 50 % de son activité.

Les différentes techniques 

L’esthéticienne ne pratique l’épilation qu’à la cire. Le laser est réservé aux dermatologues et l’épilateur électrique est utilisé par les particuliers à leur domicile. Certains institut ont également recours à la cire, ainsi qu’aux bandes colophanes. Aisselles, bras, jambes, oreilles, sourcils… C’est la chasse au poil sur toutes les parties du corps. Si l’épilation du maillot (pubis et fesses) est devenu très tendance, tous les instituts ne proposent pas cette spécialité.

 

Ça fait mal docteur ?

C’est « la » grande question. « C’est sûr, ce n’est pas une partie de plaisir, reconnaît Steeve Newland. La sensibilité varie suivant les personnes et les zones du corps. Les femmes, pour l’anecdote, sont beaucoup moins sensibles que les hommes ». Pour l’épilation du maillot, mieux vaut être bien accroché. Mais rassurez-vous messieurs : plus l’épilation est pratiquée, moins elle fait mal.

 

« Combien de temps met le poil à repousser? »

Le cycle de repousse du poil est de 21 jours. Mais l’opération peut être renouvelée qu’au bout d’un mois ou deux, en fonction de la pilosité.

 


« Ça transforme le corps »

Marié et papa de deux enfants, Fabien* a testé l’épilation, à la demande de sa femme. « Je me suis invité un samedi matin chez une amie, dont la sœur est esthéticienne. Ma première épilation fut un truc horrible. C’était interminable. Ça lui a pris plus d’une heure et demie pour épiler le torse et le dos au caramel. Tu as la sensation d’être écorché vif. Puis après, on s’habitue un peu, il y a moins de poils. » Aujourd’hui, Fabien se fait épiler tous les mois. « Ça transforme le corps. On ne le reconnaît plus. On transpire beaucoup moins, on se sèche plus facilement et en termes d’hygiène, c’est beaucoup mieux. »

(*) prénom d’emprunt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *