challenges ! VIBREZ TRIATHLON – Actuel Nouvelle-Calédonie

challenges ! VIBREZ TRIATHLON

Le 33ème Triathlon International de la Banque de Nouvelle-Calédonie aura lieu
le 22 avril 2018. 1500 mètres de natation suivis de 40 kilomètres de vélo sur route et finir avec 10 kilomètres de course à pied ! Le triathlon est une épreuve sportive intense et riche en activités, qui séduit de plus en plus de runners, à la recherche de nouveaux challenges !
Par Véronique Mézille

La saison des triathlons bat son plein. Elle a débuté par un petit nouveau, le Trophée Shell Pacific qui s’est déroulé les 3 et 4 mars. Deux jours de compétition avec le samedi 600 m de natation à la baie des Citrons, puis le dimanche matin 16 km de vélo à la promenade Pierre-Vernier, suivi de 4 km de course à pied l’après-midi au même endroit. « C’est l’ouverture de la saison, commente le président de la ligue de triathlon, Eric Meunier. Mais ce qui est important dans cette épreuve, c’est qu’elle peut intéresser un public plus large car les trois épreuves ne sont pas à la suite et qu’il y a un classement pour les trois, à la carte ».
Les sportifs ont enchainé avec le Triathlon du Kiwanis à Port-Ouenghi, le 17 mars, une semaine plus tard, le Sprint Jérémy-Broutté, avec enfin, le 8 avril, le triathlon David-Fessard à Plum, un incontournable pour ceux qui préparent le Triathlon international deux semaines plus tard. « C’est une course avec des distances similaires, explique Eric Meunier. C’est important d’y participer pour se rassurer avant le Triathlon BNC. Pour les plus aguerris, cette épreuve fait partie de la préparation physique ».
Comme d’habitude, les 1 000 m de nage se feront à la mise à l’eau des Piroguiers, le tour du Mont- Dore et ses 27 km serviront de partie vélo avant les 7 km de course à pied dans Plum. Mais le point d’orgue de cette saison, c’est bien sûr le Triathlon BNC. Et comme chaque année, le niveau devrait être haut. « Des invitations ont été lancées à Ryan Fisher et Sarah Crowley, les gagnants de la dernière édition. Même chose pour l’Irlandais Benjamin Shaw. »
Le parcours, lui, ne bouge pas.

L’ÉVÉNEMENT MAJEUR DE LA SAISON
Seul triathlon sur le territoire qui reprend le format olympique, le Triathlon International est l’évènement majeur de la saison « tri » sur le territoire. Les concurrents devront d’abord nager 1 500 mètres, rouler 40 km à vélo, sans avoir le droit de rouler en peloton, puis courir 10 km. La natation se fera à l’australienne avec deux tours de 750 m au niveau du faré de la plage de l’anse Vata avec un passage hors de l’eau entre les deux tours. Le parcours à vélo consistera en trois allers-retours le long de la baie de Sainte-Marie, entre l’Anse-Vata et la station-service de la VDE à Magenta. Enfin, la course à pied se déroulera en direction de la baie des Citrons avec quatre allers-retours entre le faré et le Rocher à la Voile.
Le parc sera situé au niveau du rond-point de l’Anse-Vata.

ILS SONT ATTENDUS
Les athlètes calédoniens sont dans les starting blocks, à l’image de Mathieu Szalamacha. Après son repos forcé dû à un accident en octobre 2016, le sportif a repris l’entraînement intensif avec en ligne de mire, notamment le triathlon BNC. « Le travail pour commencer, c’est en quelque sorte de réapprendre le vélo, la course et la natation, expliquait-il lors d’une interview dans un quotidien local. Il faut reprendre les automatismes et la technique. J’attache d’ailleurs une grande importance à ce dernier aspect. » Un entraînement qui représente environs 12 heures par semaine.
« Je vais, certaines semaines, passer autour des 15 heures à l’approche de compétitions. » Souvenez-vous. L’année dernière avait été forte en émotion avec une deuxième place au coude à coude avec Patrick Vernay, à cause d’un sprint perdu dans la dernière seconde. Côté femmes, on retiendra l’excellent début de saison de Charlotte Robin qui vient de remporter le Trophée Shell Pacific sur les baies de Nouméa.
Elle a terminé avec près de deux minutes d’avance sur la junior Clémence Ollivier après les 600 m de nage, les 16 km de vélo, puis les 4 km de course à pied. « Je n’avais jamais réalisé de temps aussi bons à vélo et en course à pied, analysait-elle au sortir de l’épreuve.
C’est bien, je prends des repères par rapport aux autres années. Mais ce n’est que le début, il ne faut pas s’arrêter là. » car son objectif principal de la saison est bel et bien le Triathlon BNC de Nouméa où elle aura son titre de meilleure locale 2017 à défendre. « Ça va arriver vite. Et puis j’ai très peu de repères puisque mon dernier triathlon remonte au mois de juillet dernier. Comme les triathlons de Voh et de Ouano avaient été annulés, la saison s’était terminée rapidement. »

UN ANIMATHLON POUR LES JEUNES
Le Triathlon Animathlon BNC est réservé aux enfants de 8 à 11 ans et aux jeunes de 12 à 17 ans. Il peut être pratiqué soit en individuel soit en équipe de 2 ou 3 équipiers, filles et/ou garçons. Cette manifestation sportive se déroule sur un endroit entièrement sécurisé puisque la promenade Roger Laroque est fermée à la circulation automobile le jour de l’événement. C’est une course sans classement ni chronométrage qui ne nécessite pas de certificat médical. Pour autant l’autorisation des parents est indispensable.

 

Le programme du Triathlon BNC

Samedi 21 avril
10h00 : Briefing suivi d’une pasta-party à l’hôtel Nouvata

Dimanche 22 avril
06h45 : Convocation des concurrents sur l’Anse Vata
06h45/07h45 : Enregistrement, contrôle et marquage
07h50 : Convocation départ natation
08h00 : Départ de la course

Lundi 23 avril
18h00 : Remise des prix et cocktail à la Mairie de Nouméa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *