pourquoi se priver ? écologie gourmandise – Actuel Nouvelle-Calédonie

pourquoi se priver ? écologie gourmandise

On nous le dit, on nous le répète, on le sait… L’humanité détruit la planète. De quoi bien culpabiliser de laisser un monde sale et sans lendemain à nos enfants,
de quoi se sentir lâche, égoïste, impuissant… Il nous faudrait renoncer à un confort moderne auquel nous sommes habitués et devenus totalement dépendants ?
Mais bon sang ! Nos enfants ne valent ils pas tous les sacrifices ?
Par Quentin Folliasson pour VégéNC

Et bien chers lecteurs, rassurez vous !
Une solution qui n’enlevera absolument rien à votre confort de vie (bien au contraire) existe ! Gratuite, facile, immédiatement applicable et accessible à tous !

Il suffit de continuer à nous régaler de nos recettes préférées en les adaptant quelque peu. Nous pouvons reproduire TOUS les classiques de notre alimentation avec des ingrédients 100% végétaux : steaks de haricots rouges, crèpes au lait d’amende, omelettes au jus de pois chiche, fromages aux noix de cajou, brochettes de seitan, nuggets, sushis, mousse au chocolat, patisseries, pizzas, même le porc au sucre et la salade tahitienne ont trouvés leurs équivalents ! A ce niveau là, ce n’est pas de la privation, c’est un transfert de technique pour un résultat gustatif tout aussi riche et possiblement similaire à s’y méprendre. Une véritable gastronomie ! Avec ses plus de 80 000 variétés de plantes comestibles, épices et aromates, l’alimentation végétale est une panacée !

Chaque jour qui passe et par personne, une alimentation végétale économise 4164 litres d’eau, 20 kg de céréales, 2,78m² de forêt, 9 kg de CO2 et la vie d’un animal.* A l’année, vous multipliez par 365. Imaginons que de telles habitudes se répandent, et c’est ce qui est en train de se passer, à plusieurs millions / milliards d’humains : x 365 x 7 milliards. Je vous laisse faire le calcul, d’un coup, la planète respire… et se régénère.

Chaque année, nous portons à l’existence 70 milliards d’animaux d’élevages par insémination artificielle. Nous leur consacrons plus de 50% des récoltes de grains de la planète (consommables directement par les humains, il en faut plusieurs kilos pour en produire un seul de viande) et des espaces de terres et de ressources démesurées.**

En consommant directement les végétaux, on réduit nos besoins agricoles à une infime fraction (et donc les quantités de pesticides, de machines, de pétrole, d’eau et d’OGM qui vont avec). Tous les espaces libérés redeviennent naturellement des forêts, aptes à capturer les excèdants de gazs à effet de serre, à filtrer et purifier notre air, notre eau, à régénèrer les sols, les protèger de l’érosion, des sécheresses et des inondations, à réguler le cycle de l’eau et remplir les nappes phréatiques. Elles sont l’habitat d’une biodiversité exceptionnelle et sources de matériaux de construction renouvelables. On estime que l’élevage est responsable de 91% de la déforestation amazonienne.*

Une alimentation 100% végétale est possible et adéquate sur le plan de la santé, à tous les âges de la vie. On observe même des statistiques de santé plus favorables chez les personnes végétariennes et végétaliennes sur un très grand nombre de pathologies (dont cancers, maladies cardiovasculaires , diabètes, obésité, hypertension…la liste est longue). ***
Sommes nous prêt à cuisiner différement pour nos enfants ? La réponse est OUI, le nombre de nouveaux véganes, végétariens et les personnes qui ont drastiquement réduites leur consommation de produits d’origine animale est en pleine croissance ! Pensez y : Chaque repas végétal est une immense victoire, un grand répis pour la planète, les animaux et les meilleurs chances d’avenir de nos enfants.

* Documentaire cowspiracy (disponible sur Youtube,Netflix ou auprès de l’association VégéNC)
** https://www.viande.info , http://www.cowspiracy.com/facts/
*** Selon l’Association Américaine de Diététique et plus de 10 organismes internationaux et de nombreuses méta analyses dont l’Enquête Campbell du Dr Colin Campbell, disponible auprès de l’association VégéNC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *