WEEK-END EN… TERRE DU SUD – Actuel Nouvelle-Calédonie Magnum

WEEK-END EN… TERRE DU SUD

La beauté sauvage du Sud de la Nouvelle-Calédonie est un trésor qu’il faut préserver. Les amateurs de randonnées pédestres y trouvent leur bonheur et les familles profitent des paysages et de la rivière. Avec le retour des beaux jours, direction le Grand Sud.

Par Lizzie Carboni

 

Dans la région de Yaté, c’est une diversité naturelle quasi unique qui s’offre aux aventuriers du week-end. Première activité : les boucles de Netcha. Il vous faudra vous munir de votre plus belle tenue de cycliste pour passer une belle journée ou demi-journée ici. Avide de sensations fortes ou d’une simple promenade, tout est possible grâce aux neufs pistes de VTT proposées par le parc : des pistes vertes pour les débutants, des bleues pour les niveaux intermédiaires jusqu’aux pistes noires pour les confirmés. Au total, c’est 139 km de pistes balisées pour découvrir le sublime décor des paysages du Sud.

Au fil de l’eau

Les chutes de la Madeleine sont une des merveilles naturelles de notre Caillou. Dans la réserve naturelle du Grand Sud, se trouve, parmi une végétation unique, un sentier botanique de deux kilomètres qui permet de découvrir le maquis minier calédonien, qui constitue presque la totalité de cette réserve ; 95% des végétaux présents sur le site n’existent qu’en Nouvelle-Calédonie.

C’est au bout du chemin que la récompense est là : les chutes d’eau se déversent pour former la rivière. Les amateurs de photos prendront plaisir à s’arrêter le long du sentier, sur les différents points de vues. Cette immense réserve protégée de 400 hectares est un véritable poumon pour la Grande Terre.

Une nuit dans les bois

Après une journée à profiter des paysages, il est temps de trouver un toit pour la nuit. Dans le Sud, le camping, c’est le roi des hébergements. Dans le Parc Provincial de la Rivière Bleue, au Camp des Kaoris, on fait du camping, mais avec originalité.

Ici, les gérants vous proposent des hébergements uniques : une vingtaine de cabadiennes, des petites cabanes en bois, construite parfaitement pour deux personnes. Ces maisonnettes remplacent votre toile de tente. Si vous êtes nombreux, une cabadienne dortoir pour dix personnes est également disponible. Si vous souhaitez jouer à fond la carte de l’originalité, alors misez plutôt sur un autre hébergement insolite de l’endroit : une tente suspendue, pour être sûr d’avoir la tête dans les étoiles.

Si vous êtes plutôt terre à terre, le site naturel de Netcha, à proximité des boucles et des chutes de la madeleine, offre un cadre idyllique pour passer la soirée et la nuit. L’endroit est enchanteur et invite à la baignade et à la découverte. Installez-y votre tente, vous ne serez pas déçu.

Il était une fois le Sud

Pour ce road trip d’aventurier, faire une halte au barrage hydroélectrique de Yaté et son lac me paraissent indispensable. Le barrage, haut de 45 mètres et long de 641 mètres se situe à 160 mètres au-dessus du niveau de la mer. En amont, le lac est immense et représente 40 km2 ! Le barrage a été construit en 1959 pour alimenter en électricité les fours de l’usine SLN de Doniambo. À savoir : pour les amateurs de photos, une fois le barrage traversé en direction de Yaté, poursuivez sur quelques kilomètres et arrêtez-vous au point de vue indiqué. Spectacle garanti !

Pour terminer le week-end, une balade au village de Prony s’impose. Après avoir dévoré votre sandwich (car dans le Sud, le pique-nique est le meilleur moyen de se restaurer), il vous faudra descendre encore un peu plus vers la pointe Sud de la Grande Terre. Ici est installé le village inoccupé de Prony, élément historique du bagne, de l’exploitation de bois et des débuts miniers. Restauré par des passionnés tout au long de ces dernières années, des visites sont régulièrement organisées par un guide du patrimoine afin de plonger au cœur de la mémoire de ce lieu magique. Aujourd’hui, ce qui subsiste de cette époque est gardé, voir emprisonné, sous les racines des immenses banians, gardiens naturels des lieux.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *