10 ASTUCES NUTRITION POUR SURVIVRE À LA PÉRIODE DES FÊTES – Actuel Nouvelle-Calédonie

10 ASTUCES NUTRITION POUR SURVIVRE À LA PÉRIODE DES FÊTES

Ça y est, les fêtes de fin d’année sont là !
La période des fêtes rime avec festivité, repas de famille et entre amis, abondance, cadeaux, réjouissance…

Mais elles sont aussi très souvent synonymes de surplus caloriques, de ventre ballonné et de bouton qu’on détache pour mieux respirer ! Pas de panique, voici 10 conseils pour vous aider à traverser les festivités avec modération, histoire de ne pas vous infliger un régime une fois le Nouvel An passé et le sapin à la poubelle.

Par Julie Bui

1. Faites le premier pas vers une alimentation saine maintenant

Plus tôt vous serez attentif(ve) à ce que vous mangez, plus il vous sera facile de faire face aux multiples tentations durant les fêtes ! Il n’est jamais trop tôt pour effectuer de petits changements d’hygiène de vie que vous serez capable de conserver même durant les repas copieux de Noël. Alors n’attendez pas les résolutions du nouvel an pour améliorer votre alimentation, faites le premier pas dès aujourd’hui !

2. Ne sautez pas de repas

Vous êtes tenté(e) de sauter le ou les repas avant Noël pour économiser des calories ? Malheureusement, cette stratégie n’est pas aussi efficace qu’elle le laisse croire sur le bilan énergétique total de la journée. En arrivant affamé(e) à votre soirée, vous risquez d’être moins à l’écoute de vos signaux de satiété et plus difficilement raisonnable. Résultat : vous allez probablement manger… beaucoup plus !

3. Grignotez intelligemment

Plusieurs hors-d’œuvre sont très caloriques et sont souvent consommés dans une situation où l’on se rend moins compte de ce qu’on mange : debout en discutant, un verre à la main. Donnez-vous le droit d’y goûter, mais n’exagérez pas non plus : vous pourriez vous limiter à deux bouchées de chaque hors-d’œuvre par exemple. Et si vous le pouvez, préparez-vous une assiette d’hors d’œuvres plutôt que de vous servir une à la fois. Il vous sera ainsi plus facile de suivre la quantité que vous avez mangé et de réaliser qu’il serait peut-être temps d’arrêter les entrées et d’attendre le repas !

4. Prenez le contrôle de votre assiette

Votre grand-mère aime remplir les assiettes à l’infini de ses invités ? Même si cela part d’une bonne intention, ce n’est pas la méthode idéale pour vous aider à ne pas passer au bouton de pantalon détaché. Si possible, faites vous-même votre assiette. Je sais, tout à l’air alléchant… mais nul besoin de vous priver : prenez un peu de tout, mais en petites portions.

5. Ne boudez pas les légumes

Trop souvent, les légumes sont mis de côté lors des repas du temps des fêtes. Consacrez la moitié de celle-ci aux légumes.
Si vous recevez famille et amis, n’hésitez pas à compléter vos plats traditionnels en y ajoutant des légumes.

6. Ralentissez, mastiquez et dégustez !

On le sait, la vie d’aujourd’hui va vite. Cela ne veut pas dire toutefois qu’on doit faire de même à la table ! L’action mécanique de mâcher permet au cerveau de bien intégrer la quantité de nourriture qui va arriver dans l’estomac et de préparer les sucs gastriques en conséquence. La mastication vous préserve de manger trop et apporte un signal de bien-être au cerveau. Par ailleurs, l’aliment réduit en petits morceaux sera plus digeste.

7. Un verre de vin, un verre d’eau

Qui n’aime pas faire la fête avec la famille et les amis en prenant un… ou quelques verres d’alcool ? Lorsque vous consommez de l’alcool, sirotez votre verre. Vous prolongerez le plaisir ! Je vous conseille également d’alterner chaque consommation par un verre d’eau.

8. Sucrez-vous le bec !

Vous pensiez que j’allais vous dire de vous tenir loin des desserts de Noël ? Certainement pas ! Accordez-vous le droit de savourer la traditionnelle bûche de Noël… C’est qu’une fois par an après tout ! Sans se priver, il est tout de même possible d’être raisonnable. Restez attentif(ive) à votre appétit, même si les tentations sont multiples. Et si plusieurs desserts s’offrent à vous et que le choix est difficile, prenez une petite portion de ce que vous voulez absolument goûter, et surtout, dégustez lentement bouchée par bouchée !

9. Bougez !

Marchez, courez, bougez, dansez qu’importe ! Garder votre corps en mouvement est votre meilleur allié pour éliminer les petits plaisirs !

10. Un dernier conseil : surtout, ayez du plaisir !

Ne gâchez pas votre période des fêtes en culpabilisant sur votre alimentation. Mieux vaut oublier le calcul des calories et penser un peu plus au plaisir, tout en étant à l’écoute de son corps : vous serez ainsi plus à même de vous sentir satisfait(e) et donc de réussir à vous arrêter de manger lorsque vous n’aurez plus faim, sans frustration.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *