Roussettes et notous : un avenir qui s’assombrit en province Sud – Actuel Nouvelle-Calédonie

Roussettes et notous : un avenir qui s’assombrit en province Sud

21 0

Communique de presse WWF du 10/08/2021
Photo de couverture : Copyright WWF France.JPG

Les Notous et les roussettes jouent un rôle clé pour la vitalité écologique de nos forêts ; ils en sont les jardiniers en y assurant pollinisation des fleurs et dissémination des graines sur de grandes distances. Protéger la forêt, c’est donc aussi protéger les animaux qui l’entretiennent !

Et pourtant, à notre grande surprise, dans la consultation publique sur la révision du code de l’environnement de la province Sud, nous découvrons la proposition d’allonger la saison de chasse des notous et roussettes de 1 à 3 mois tout en doublant le quota journalier de 5 à 10 prises ! Le quota est toujours de 40 animaux pour ces 2 gibiers mais on aura 12 WE au lieu de 4 pour s’assurer d’atteindre le quota … Et aberration cynégétique, on va autoriser le tir de femelles roussettes en gestation (les accouplements ont lieu en avril et la mise bas vers septembre) et donc de tuer 2 générations en un coup de feu !

Roussettes : un déclin confirmé par les scientifiques

Cette proposition d’évolution réglementaire va à l’encontre des résultats de la thèse du jeune chercheur calédonien Malik Oedin (cofinancée d’ailleurs par la province Sud) qui démontre le déclin et l’extrême précarité des populations de roussettes. En effet, les prélèvements actuels pourraient conduire à un déclin de près de 80% des populations résiduelles dans les 30 prochaines années ! Les modifications proposées vont donc accélérer leur déclin au lieu de le stopper… A l’inverse de la proposition provinciale, la thèse montre d’ailleurs que la mise en place de moratoire temporaire sur la chasse à la roussette serait écologiquement souhaitée et acceptable pour les chasseurs.

Notou : une décision sans éclairage scientifique

Copyright WWF France.JPG

Pour le notou, notre pigeon forestier, l’allongement de la période de chasse et du nombre d’oiseaux tués par journée de chasse ne repose sur aucun élément scientifique puisqu’il n’y a pas à ce jour d’évaluation et de suivi de l’évolution des populations. Un travail scientifique équivalant à ce qui a été fait sur les roussettes serait fortement souhaitable, si tant est que les résultats soient lus et pris en compte dans les révisions réglementaires.

Une évolution du code, oui mais en faveur du maintien du patrimoine naturel

Il semble évident qu’une évolution du code de l’environnement soit nécessaire vis-à-vis de la gestion de ces espèces au vu de l’évolution de leurs populations, à minima pour les roussettes. Mais ces évolutions doivent émaner d’une réflexion éclairée par la science et motivée par l’objectif de sauvegarde de ces espèces emblématiques. Nous en appelons donc :

– Au bon sens de nos élus provinciaux pour nous proposer des mesures qui soient favorables au maintien de ces animaux emblématiques de notre patrimoine forestier et non pas à leur déclin.

– Aux administrés à s’exprimer sur le sujet dans le cadre de la consultation publique en cours et qui s’achève le 21 août.

Contacts : Hubert Géraux, Expert Conservation & Plaidoyer WWF France Antenne Nouvelle-Calédonie
hgeraux@wwf.nc | Tél. :  +687 27 50 25 |+687 83 36 70

Le WWF est l’une des toutes premières organisations indépendantes de protection de l’environnement dans le monde. Avec un réseau actif dans plus de 100 pays et fort du soutien de 6 millions de membres, le WWF œuvre pour mettre un frein à la dégradation de l’environnement naturel de la planète et construire un avenir où les humains vivent en harmonie avec la nature, en conservant la diversité biologique mondiale, en assurant une utilisation soutenable des ressources naturelles renouvelables et en faisant la promotion de la réduction de la pollution et du gaspillage.

Depuis 1973, le WWF France agit au quotidien afin d’offrir aux générations futures une planète vivante. Avec ses bénévoles et le soutien de ses 220 000 donateurs, le WWF France mène des actions concrètes pour sauvegarder les milieux naturels et leurs espèces, assurer la promotion de modes de vie durables, former les décideurs, accompagner les entreprises dans la réduction de leur empreinte écologique et éduquer les jeunes publics. Mais pour que le changement soit acceptable il ne peut passer que par le respect de chacune et chacun. C’est la raison pour laquelle la philosophie du WWF est fondée sur le dialogue et l’action.

Retrouvez toutes nos actualités sur www.wwf.fr

Continuez votre lecture

Crèmes solaires & Protection des coraux

Publié par - 24 septembre 2020 0
Le phénomène de blanchissement préoccupant attaque les récifs coralliens de Nouvelle Calédonie, inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Développement économique,…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *