Montez au 7e ciel avec le flyboard – Actuel Nouvelle-Calédonie

Montez au 7e ciel avec le flyboard

Amateurs d’adrénaline, ce sport nautique est fait pour vous. Tout droit importé de Métropole, le flyboard donne la sensation de voler au-dessus de l’eau. Frissons garantis mais gare à l’atterrissage.

Le rêve d’Icare à portée… de pieds

Mieux que Moïse qui marchait sur l’eau, réalisez le rêve d’Icare en chaussant un flyboard. Cette discipline, arrivée sur le Caillou en mai 2013, est née de l’imagination de Franky Zapata. Champion du monde de jetski à bras, ce jeune Français a créé un concept innovant et pourtant simple : voler en réutilisant la pression de l’eau qui sort de la turbine du jet-ski. Une planche semblable à un wake, un tuyau de 20 mètres de long, et le tour est joué. Vous êtes déjà en l’air en quelques secondes.

 

Hauts les cœurs

Comme beaucoup de sports, le flyboard, à première vue, ça a l’air simple comme bonjour. Il suffit pourtant d’essayer pour s’apercevoir que cette discipline est non seulement très physique (il faut aimer boire la tasse), mais qu’elle nécessite une réelle maîtrise de soi et un sacré sens de l’équilibre. Oubliez tous vos réflexes de Terriens : ils ne vous serviront à rien. En l’air, plier ses jambes pour amortir une chute vous fera au contraire basculer vers l’avant et… tomber comme une pierre. Restez le plus droit possible. Pour éviter les chutes trop brutales, le moniteur vous fera d’abord monter entre zéro et un mètre. A votre demande, il pourra aller un peu plus haut. Mais mieux vaut avoir le cœur bien accroché. Car une fois en l’air, la notion de hauteur n’est plus du tout la même. Quand on est à 2 mètres, on a l’impression d’avoir atteint le double. Kevin, le fils de Louis Mabo, le gérant de Mabojet, atteint les 12 mètres, rien que ça…

 

Total freestyle

Ne soyez pas trop impatient à la première séance. Si vous arrivez à tenir plusieurs secondes en l’air, ce sera déjà bien. Il suffit de décoller de l’eau pour ressentir les premières sensations d’adrénaline. Après quelques minutes d’adaptation, vous pourrez entamer les premiers virages. Les mouvements sont assez instinctifs. Inclinez les pieds vers l’avant pour avancer : le droit pour tourner à droite et le gauche pour aller de l’autre côté. Ça a l’air simple comme bonjour mais au moindre faux pas, c’est la gamelle assurée. Bien que relié au jetski par un tuyau, le flyboarder peut effectuer toutes les figures grâce à la pression : tire-bouchon, double back flip…

 

 

Côté santé

Le flyboard est un excellent sport pour faire un réveil musculaire. Il fait appel à nos réflexes, nous confronte à nos peurs, donc nous aide à reprendre confiance en nous, et il gaine les muscles, car la posture de base nécessite de rester contracté. Il n’y a aucune prescription par rapport au poids. Un petit gabarit comme une personne de 150 kg peuvent pratiquer ce sport.

 

Où ?

Mabojet se trouve tout au bout de Numbo, sur la presqu’île de Ducos, juste après Air Liquide. La structure est ouverte du lundi au vendredi, de 9 h à 16 h, mais aussi le week-end suivant les réservations.

Comment ?

Il est conseillé de réserver. Soit par téléphone : 87 15 15. Ou par Internet : mabojet@nautile.nc Le site est équipé d’un snack, d’une douche et d’une cabine pour se changer.

A partir de quel âge ?

Il est conseillé de ne pas commencer avant 16 ans. Toutefois, des mini-initiations pour les plus jeunes existent mais la hauteur restera très limitée. Parmi les clients les plus âgés, Mabojet a testé la discipline avec une personne de 66 ans.

Tarifs

Le forfait est de 7 000 francs les 15 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *