MADAGASCAR – Actuel Nouvelle-Calédonie

MADAGASCAR

Un joyau de diversité biologique

Surnommée la “Grande île”, Madagascar renferme une biodiversité unique. 90% de sa faune et 85 % de sa flore sont endémiques. Au cœur de l’océan Indien, cette terre, tout juste plus grande que la France, invite les voyageurs à la découverte de plages paradisiaques, de forêts luxuriantes ou encore d’animaux incontournables qui peuplent les environs.
Par Lizzie Carboni

 

Entre désert et forêt

A Madagascar, attendez-vous à de belles surprises. L’île possède de nombreux parcs nationaux. L’un d’entre eux, le parc national de l’Isalo est un incontournable pour les amoureux de randonnées. Situé au Sud de l’île, il s’étend sur près d’une centaine de kilomètres du nord au sud. Surnommé le « Colorado malgache », il est loin de ressembler à tous les autres. Il a fait sa renommée grâce à son massif montagneux de grès jurassique, des roches qui datent de plus de 150 millions d’années. Depuis la ville de Ranohira, il suffit de lever les yeux pour voir le massif se dessiner au loin, comme une colline qui veille sur ses villageois. Le parc de l’Isalo est un véritable trésor pour ceux qui aiment les décors et les ambiances western ; il rappelle l’Ouest Américain. Alors chaussures de marche ou VTT : voilà vos deux options pour sillonner le parc, dans un silence qui se veut presque absolu. Votre guide, obligatoire pour ce genre d’excursion vous sera d’une aide précieuse pour observer la faune et la flore. La meilleure période pour partir en tant qu’explorateur, c’est entre avril et octobre.
Si les plateaux sont les endroits rêvés pour admirer l’horizon à perte de vue, c’est au cœur des canyons verdoyants que vous ferez de belles rencontres. Parfois effrayantes, parfois touchantes à vous de choisir. Que vous optiez pour une journée de découverte ou dix jours de trek, la magnifique faune de Madagascar sera toujours au détour d’un arbre pour vous accueillir. Le parc est l’habitat naturel de 77 espèces d’oiseaux, dont 70% sont endémiques. Amateur de « birdwatching », sortez vos jumelles !

Sur votre chemin, près des cours d’eau, il n’est pas impossible que vous croisiez la route de serpents comme le boa ou la couleuvre, qui raffole de ses habitats chauds et humides. Mais en venant à Madagascar, ne mentez pas, celui que vous rêvez de croiser par-dessus tout, c’est le lémurien. Le parc de l’Isalo est le lieu de vie de trois espèces différentes : le lémur fauve, le très connu Maki, à la queue annelée noir et blanc et si vous avez de la chance, vous apercevrez peut-être le propithèque de verreaux ou «sifaka», un lémurien au pelage tout blanc. Aujourd’hui, l’espèce est devenue extrêmement rare en raison d’un incendie survenu il y a quelques années.
Avant de repartir du parc, assurez-vous de vous être rafraîchi, avec un plongeon dans la piscine naturelle, nichée au beau milieu de la quiétude de la forêt. Celle qu’on appelle « la piscine bleue » est l’endroit rêvé pour se détendre et profiter de la nature : une eau fraîche et transparente, enclavée entre des roches, surplombée d’une petite cascade. Oui, on sait, nous aussi, on s’y voit déjà.

 

Sur la plage abandonnée

Il faut s’éloigner un peu de la Grande île pour explorer un autre eldorado de l’écotourisme malgache.
À l’Est du pays, reliée à Madagascar par une longue avancée basse et sablonneuse, l’île Sainte Marie attire de nombreux voyageurs. Avec près de 40% de sa population qui comprend le français, cela en fait l’une des destinations les plus prisées par les touristes. Si le parc national de l’Isalo vous faisait découvrir la beauté des terres, cette petite île conquerra votre cœur par la beauté de ses eaux. Celle que l’on appelle aussi « Nosy Boraha » en langue du pays, est connue pour être une destination authentique, avec un patrimoine fortement préservé.
Ses récifs coralliens vous permettent de fabuleuses plongées en compagnie des tortues et autres habitants du monde sous-marin.
À une certaine période de l’année, il vous est même possible d’observer un merveilleux spectacle : celui des baleines à bosse. Même si la destination attire de nombreux touristes, elle reste néanmoins authentique avec sa succession de petits villages traditionnels installés le long de la côte. Fort d’une culture et d’un patrimoine malgache qui a su s’adapter aux amoureux de la nature, l’île Sainte-Marie est l’endroit rêvé pour partir s’adonner à des balades sur les plages de sable blanc ou encore, à des rencontres avec la population locale. Vous l’avez compris, Madagascar c’est LA destination parfaite pour se dépayser.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *