LE PORTUGAL, SAVEUR NATURE – Actuel Nouvelle-Calédonie Magnum

LE PORTUGAL, SAVEUR NATURE

Terre de contrastes soumise à l’influence océanique, le Portugal enchante par la diversité de ses paysages et la richesse de son patrimoine. Dans certaines régions encore peu fréquentées, la vie s’écoule, tranquille, au rythme de coutumes paysannes séculaires et de traditions vivaces.

Par Adeline Louault Pron

 

Très en vogue, le tourisme rural ou agritourisme permet de plonger au cœur du patrimoine portugais. Il s’est d’abord développé dans la moitié nord du pays, sur quelques belles propriétés comme les vignobles de la vallée de Douro qui ont pris l’initiative d’ouvrir leurs « quintas » (fermes), avant de gagner l’ensemble du territoire. On peut également séjourner dans des « solares » (grandes demeures bourgeoises datant du XVIIe siècle), plus répandues dans la région du Minho, mais aussi des manoirs, des gentilhommières ou des petits bungalows rustiques. Ces maisons de campagne aux styles architecturaux parfois uniques sont encore nombreuses à exploiter les terres environnantes pour fournir des produits frais de qualité aux visiteurs. Le tourisme rural œuvre en faveur de la conservation des domaines agricoles, véritable patrimoine national et symbole de l’identité portugaise, en proposant des séjours ouverts sur la tradition, la culture, l’architecture et la vie campagnarde. Les propriétaires sont à la disposition des hôtes pour raconter l’histoire de la maison et de la région, et faire découvrir la gastronomie, les vins, les fêtes, les événements, l’artisanat et les coutumes locales.

Côté montagne, le Parc Naturel de la Serra da Estrala

Pour se ressourcer, une étape dans la Serra da Estrala (la Chaîne de l’Etoile), au centre du pays, s’impose. S’étendant sur plus de cent mille hectares, c’est le premier parc naturel créé au Portugal et la plus grande zone protégée du pays. Autour du point culminant, le Pic de Torre (1993 m d’altitude), se déploie un paysage inattendu de type « alpin », où les traces de glaciation, vieilles de plus de 20 000 ans, sont abondantes. Le relief est riche en vie végétale et animale, avec plus de 150 espèces d’oiseaux, ainsi que des cerfs, des lézards des montagnes, des loutres et des loups. En hiver, on y skie, l’été on s’adonne au parapente et à la randonnée. Plusieurs chemins ont été tracés pour permettre aux visiteurs de découvrir les secrets naturels du parc, notamment les sites de Penhas da Sáude et du « Gouffre de l’enfer » (Poço do inferno). Autres sites incontournables, les villages historiques de Monsanto, Belmonte ou Sortelha. Ici, on rencontre de grands troupeaux de brebis se nourrissant de vastes pâturages, gardés par les Serra da Estrela, une race de chiens puissants et résistants aux basses températures. Le lait de brebis est à l’origine d’un des plus caractéristiques produits de la région, le fameux Queijo da Serra, ce fromage mou de couleur jaunâtre, fabriqué selon des techniques ancestrales qui utilisent la fleur de chardon comme coagulant. Enfin, pour se détendre après plusieurs jours de trek, rien de mieux qu’une baignade. Des plages fluviales plus ou moins aménagées autour de lacs et de rivières offrent en effet la possibilité de nager. Il est aussi possible de fréquenter l’un des spas montagnards de la région. A Unhais da Serra par exemple, profitez des bienfaits d’une journée de thermes, massages et autres activités relaxantes et curatives.

L’Alentejo, entre terre et mer

Autre perle rare, l’Alentejo est le théâtre d’un tourisme actif et proche de la nature. Mix de couleurs, de sons et de saveurs, cette région ensorcelante de la moitié sud du Portugal occupe un tiers du territoire. Aux plaines dorées arides, collines vallonnées et vignobles s’ajoutent un littoral sauvage, des villages chaulés, des bourgades tout en marbre et de majestueuses cités médiévales. La beauté des paysages invite aux promenades à pied, en VTT ou à cheval tandis que les routes conviennent parfaitement à la pratique du cyclotourisme. Les rivières, les lacs et le bord de mer permettent la pratique de multiples activités nautiques et les amateurs de sports aériens bénéficient d’un climat idéal pour une découverte originale de la région, version 3D, avec le parachutisme, le parapente ou les promenades en ballon. Classée par l’UNESCO au Patrimoine de l’Humanité, Evora est une étape incontournable. Très riche en saveurs, la cuisine alentejane repose sur une trilogie fondamentale : le pain, l’huile d’olive et les plantes aromatiques. La gastronomie fait la part belle aux produits fermiers, frais et de saison. Quel que soit le lieu où l’on se trouve, en bord de mer ou dans les terres, les spécialités à base de poisson, de viande ou de légumes sont innombrables. L’œnotourisme occupe également une place importante, puisque la région assure la moitié de la production vinicole du Portugal.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *