Devenir propriétaire vous coûte-t-il plus cher ? – Actuel Nouvelle-Calédonie

Devenir propriétaire vous coûte-t-il plus cher ?

De nombreuses personnes rêvent de devenir propriétaires au moins une fois dans leur vie. Pouvoir profiter d’un endroit à soi, sans avoir à payer un loyer tous les mois sont les motivations principales poussant les Calédoniens à devenir propriétaire. C’est également pour eux l’un des meilleurs moyens de préparer leur retraite.

Mais est-ce véritablement si avantageux de devenir propriétaire ? En plus des mensualités de remboursement d’un crédit immobilier, un propriétaire a également d’autres charges et taxes à payer. Il doit aussi se charger de payer les travaux et les réparations de son bien si cela est nécessaire.

Mais alors faut-il pour autant rester locataire ? Être propriétaire coûte-t-il vraiment plus cher ?

Pour vous aider à répondre à ces questions, nous vous proposons de découvrir les avantages et les inconvénients financiers à devenir propriétaire.

Devenir propriétaire : Le financement

Avant même de prendre rendez-vous avec votre banquier pour monter votre plan de financement, mettez les chances de votre côté et commencez à vous poser les bonnes questions.

Mes comptes bancaires sont-ils bons ?

En effet, votre banque va vérifier si vos comptes sont en état, s’ils sont sujets à des découverts ou pas, s’il y a un effort d’épargne ou encore si des crédits, notamment à la consommation, sont en cours.

Bien sûr, le niveau des revenus, salaires et autres, aura aussi son importance.

De nombreux facteurs financiers poussent les Calédoniens à accéder à la propriété.

Les taux d’emprunts immobiliers

L’un des facteurs favorisant aujourd’hui l’accès à la propriété est le taux d’emprunt très intéressant proposé par les banques pour un crédit immobilier.

Ces taux d’emprunt permettent ainsi d’emprunter plus sereinement. Certaines banques permettent aujourd’hui d’emprunter sans justifier d’un apport ce qui pousse de plus en plus de personnes à devenir propriétaires.

Pour trouver un taux d’emprunt très intéressant, il est également possible de faire appel à un courtier en immobilier qui se chargera de conseiller et de guider les futurs propriétaires dans leur recherche de financement.

En plus des taux d’emprunt immobilier intéressants, il est également possible de bénéficier de certaines aides pour réduire encore davantage le coût d’achat d’un bien immobilier.

Le prêt à taux zéro

Ce prêt à taux zéro s’adresse aux primo-accédants, c’est à dire aux personnes n’ayant pas jamais été propriétaires auparavant sous certaines conditions de ressources. De plus ce prêt n’est octroyé qu’aux personnes ayant des ressources inférieures à un certain plafond.

Le prêt à taux zéro permet de bénéficier d’un prêt sans intérêt. Le montant accordé dépend de plusieurs facteurs, comme votre composition familiale et vos ressources.

Le PTZ est cumulable avec d’autres aides comme le prêt d’épargne logement.

Plus d’infos sur le prêt à taux zéro

Le prêt d’épargne logement (PEL)

Pour bénéficier d’un prêt d’épargne logement, il faut tout d’abord bénéficier d’un compte PEL, qui est un compte d’épargne à un taux intéressant pour épargner dans le but d’un projet immobilier.

L’épargne placée sur ce compte sert donc à financer l’achat immobilier, mais elle permet aussi de bénéficier d’un meilleur prêt immobilier.

Nous vous invitons à consulter votre banquier afin d’obtenir plus d’informations quant à ce prêt.

Devenir propriétaire : un projet d’avenir

Devenir propriétaire permet de se créer un patrimoine. C’est l’une des raisons principales poussant les locataires à devenir propriétaires : ils ne veulent plus payer chaque mois pendant des années pour que le bien ne leur appartienne pas.

Ainsi, en empruntant pour devenir propriétaires, ils continuent certes à payer tous les mois pour rembourser leur crédit, mais à la fin de celui-ci le bien leur appartiendra. Ils bénéficieront ainsi d’une retraite agréable puisqu’ils n’auront plus de mensualités liées à leur logement à payer chaque mois.

Les propriétaires misent donc sur l’avenir. Il faut cependant bénéficier d’une situation professionnelle et personnelle assez stable pour prévoir qu’aucun changement de vie ne nécessitera de déménager dans les années à venir. En effet, lorsque l’on est locataire, il est bien plus facile de déménager. Seul un préavis est demandé.

Si un propriétaire souhaite déménager et par conséquent vendre sa maison, il sera beaucoup moins libre qu’une personne locataire, car il faudra attendre de trouver un acquéreur. Le délai pour vendre un bien n’est jamais stable de plus, il serait dommage de perdre de l’argent entre le prix d’achat et le prix de la revente.

Des charges à ne pas négliger

Malheureusement, beaucoup de personnes ayant pour projet de devenir propriétaires oublient de prendre en compte les nouvelles charges qu’ils devront payer en étant propriétaires. Si le prix d’achat d’un bien immobilier représente en effet un investissement important, d’autres frais viendront s’ajouter chaque année.

Pour commencer, dès l’achat d’un bien immobilier, des frais s’ajouteront au prix de vente d’une maison ou d’un appartement. Ces frais souvent appelés frais de notaire sont en fait des taxes correspondant notamment au droit de mutation. Il faudra également régler les émoluments du notaire et l’assurance souvent comprise dans le crédit immobilier contracté auprès de la banque.

Mais une fois propriétaire, il faudra également régler la taxe foncière. Et il peut également être important de prévoir un budget pour de futurs travaux de rafraichissement, surtout si vous prévoyez de faire l’acquisition d’un bien immobilier ancien.

La rentabilité locative : une réalité difficile à prendre en compte

D’une manière générale, être locataire permet d’être mieux logé. Le loyer d’un bien restera moins important que la mensualité d’un crédit pour le même bien.

Ainsi, il est possible de se constituer un capital en restant locataire, mais cela sous-entend qu’il faudrait épargner l’argent économisé sur les loyers.

Cette épargne est cependant difficilement applicable d’autant plus que les banques ne proposent pas assez de plans d’épargne intéressants. Les locataires ont donc tendance à dépenser cet argent plutôt qu’à l’épargner pour se constituer un capital (pour la retraite ou pour des projets d’avenir).

Alors ? Devenir Propriétaire ou rester Locataire ?

Avant de se lancer dans un projet d’achat, il est donc important de se poser les bonnes questions et d’étudier sa situation. Certains paramètres peuvent ainsi aider à prendre la meilleure décision :

  • La stabilité de sa situation personnelle et professionnelle.
  • La possibilité de bénéficier d’aides pour devenir propriétaire.
  • Le prix d’achat comparé au loyer (la rentabilité locative).
  • Le taux d’intérêt du crédit proposé par la banque.
  • La potentielle valeur du bien à la revente.
  • La valeur de l’apport pour l’achat d’une maison ou d’un appartement.
  • La valeur de l’épargne accumulée par le locataire.

Il faudra également faire un choix entre la liberté de la location et la sécurité apportée par l’investissement pour l’acquisition d’un patrimoine sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *