LE COSTA RICA – Actuel Nouvelle-Calédonie

LE COSTA RICA

Rendez-vous dans le pays N°1 au monde du Tourisme Durable !

C’est le champion toute catégorie de l’éco-tourisme ! 95% d’énergies renouvelables,une politique
exemplaire en matière de tourisme durable, 25% de son territoire classé parcs naturels ou aires protégées… Bienvenue au Costa Rica.
Par Véronique Mezille

Vous êtes férus de nature et d’écologie ? Vous choisissez soigneusement vos voyages en termes d’impact environnemental ? Le Costa Rica est fait pour vous. Première destination touristique de l’Amérique centrale, le Costa Rica a su faire d’un tourisme écologique et raisonné un modèle économique à bien des égards exemplaire. En articulant le tourisme à une politique active de préservation sa biodiversité (6% de la biodiversité mondiale), le Costa Rica a montré une exemplarité qui en fait « le plus vert des pays d’Amérique », dixit le webzine Green et Vert. Par ailleurs, le pays s’est fixé pour objectif un bilan carbone égal à zéro à l’horizon 2021, c’est-à-dire une diminution des émissions et une compensation par la reforestation. Signalons aussi que près de 25% du territoire sont classifiées comme « parcs naturels » ou « aires protégées », garantissant la protection de ce riche patrimoine naturel et que le pays a presque réussi à mettre fin au fléau de la déforestation. C’est donc peu dire que le Costa Rica est une option de choix lorsqu’il s’agit d’écotourisme.

27 parcs nationaux à découvrir :

C’est parce que 6 % de la biodiversité mondiale se trouve au Costa Rica que le pays a déclaré 25 % de son territoire en parcs nationaux, zones protégées ou réserves. 27 parcs nationaux dont 2 inscrits au patrimoine Mondial de l’Unesco, le parc national de l’Isla del Coco et le parc national du Guanacaste, sont à découvrir. 58 refuges, 32 zones protégées, 15 zones humides marécageuses, 11 réserves forestières et 8 réserves biologiques complètent le tableau. Le Costa Rica protège ainsi plus de 13 000 km² d’aires naturelles terrestres ou marines. Impossible de tous les présenter. Visite guidée dans quelques sites sélectionnés.

 

Le parc national CARARA
Par ses influences sèches du Pacifique Nord et humides du Pacifique sud, cet écosystème est identique à celui de l’Amazonie.
Assez proche de la Vallée Centrale, ce parc national est le lieu idéal pour un trek au Costa Rica ; il offre la possibilité d’observer de magnifiques aras rouges, emblématiques du pays et plus difficiles à voir dans le reste du territoire. Le parc abrite également plus de 400 espèces d’oiseaux que l’œil expert d’un guide aide à repérer et découvrir, comme par exemple le tohi à bec orange ou le pic masqué.
Il est possible également, à moins de 2 km de l’entrée du parc, de s’arrêter en voiture sur le pont du Río Tarcoles, où il est permis de jouir d’une vue splendide sur les crocodiles, certainement les plus gros du Costa Rica. C’est un point de vue idéal et à bonne distance pour faire de superbes photos, notamment le matin où les crocodiles restent au soleil.

Le parc national ARENAL
Au nord de la cordillère de Tilaran, à Guanacaste, se situe ce parc avec en son centre, l’un des volcans actifs du Costa Rica.
Sur presque 3 000 hectares, vous pourrez pratiquer le canyoning, le rafting, la randonnée sur des ponts suspendus, la baignade dans les eaux thermales… Vous pourrez y observer des tapirs, coatis, paresseux, oiseaux et reptiles (fers de lance, Chironius Carinatus et boas).

Voyage-eco_tourisme_24_04

Parc international de la AMISTAD
C’est l’un des parcs le plus grand du pays, l’un des plus difficiles d’accès et également l’un des moins connus. Inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, sa topographie varie de 200 m à 3 549 m d’altitude. Il se situe dans la cordillère de Talamanca, à la frontière du Panama et dispose d’une biodiversité extraordinaire. Plus de 250 amphibiens, 400 oiseaux, 500 types d’arbres et 130 orchidées y sont recensés. Attention, un guide est obligatoire pour y accéder.

Voyage-eco_tourisme_24_05

Aviarios del caribe : le sanctuaire des paresseux dans la jungle
À quelques kilomètres de la côte caraïbe et à 11 kilomètres au nord de Cahuita, se trouve le sanctuaire des
paresseux, ces singes étonnants qui passent la majeure partie de leur temps dans les arbres et n’en descendent que pour s’acquitter de leurs organiques besognes. Initialement, gîte bed & breakfast, le lieu s’est, tout en conservant sa fonction initiale (il compte actuellement 6 chambres, qu’il est judicieux de réserver plusieurs mois à l’avance), converti en un centre de prise en charge et de réhabilitation de ces simiesques princes de la Mollesse.

Voyage-eco_tourisme_24_06

Le monument national GUAYABO
Situé dans la cordillère centrale, la valeur archéologique du Monument National Guayabo est due à son réseau d’aqueducs complexe. Les monolithes et pétrographes sont également des témoignages ancestraux.

La faune et la flore en chiffres

10 000 plantes et arbres
850 espèces d’oiseaux sédentaires ou migrateurs
205 mammifères
35 000 espèces d’insectes
160 espèces d’amphibiens
220 espèces de reptiles
1 013 espèces de poisson

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *