BROCANTIA – Actuel Nouvelle-Calédonie

BROCANTIA

Déesse des vide-greniers

C’est une toute première sur le Caillou et ce ne sera certainement pas la dernière.
Maeva Lesage, de Paradise Events s’est lancée le pari fou d’organiser une gigantesque brocante d’objets d’occasions. Elle aura lieu le 25 août prochain à Païta. Un événement qu’elle attend avec impatience.
Par Lizzie Carboni

 

Marché aux puces, vide-greniers, bric-à-brac : c’est autant d’appellations que les trésors qui se cachent dans notre maison. Très prisés par les Calédoniens, les vide-greniers fleurissent un peu partout sur Nouméa et le Grand Nouméa. Il y a les incontournables, comme celui du Pont des Français et de plus en plus, ce sont les quartiers qui organisent leurs propres vide-greniers : Rivière Salée, Sainte Marie ou encore Dumbéa. C’est par habitude de participer à ces rendez-vous réguliers avec sa famille, que Maeva Lesage s’est décidé à organiser le sien. Pas n’importe lequel, pas juste un de plus : le plus grand et à 100% composé de produits anciens et d’occasions. Entre 250 et 300 stands sont prévus et Maeva compte bien tous les remplir. « Je mise tout sur l’organisation minutieuse de l’événement. J’apporte vraiment un suivi aux exposants, je veux les chouchouter et que ça leur plaise » explique-t-elle. Pour cela, elle a pensé à tout : des grands stands de 4×4 mètres, une équipe de bénévoles pour aider les exposants, des grands espaces de stationnements, des animations et une quinzaine de stands alimentaires, vitrine de toutes les cuisines du monde. « Tous les stands seront différents, il y aura de tout pour se restaurer et il y aura de la place pour circuler » indique Maeva. De la place, c’est surtout sur ce point-là qu’elle insiste. Par le passé, circuler avec sa poussette sur les autres évènements de ce type lui a posé quelques soucis pratiques. Alors pour Brocantia, pas question que l’histoire se répète.

 

Les douze travaux d’Hercule

Un événement comme celui-là ne s’organise pas en un week-end. Depuis octobre 2017, la jeune femme imagine et planifie son projet. Pourtant, Maeva n’en est pas à son premier coup d’essai. À son compte depuis Novembre 2016, c’est avec son agence évènementielle Paradise Events qu’elle a pu organiser cinq vide-greniers, sur le Mont-Dore. « Les évènements de l’an dernier étaient comme un test. C’était très bien organisé mais j’ai voulu améliorer. Ce sont les petits détails qui font la différence » explique la jeune femme. L’an dernier, plus de 2500 visiteurs avaient répondu présents. Aujourd’hui, 200 personnes venant de tout le territoire lui sont fidèles et la suivent sur ses évènements. Une quarantaine de stands sont déjà réservés pour le 25 août et Maeva a encore plus d’une trentaine de demande à traiter. « Les gens me contactent par téléphone et je leur explique en quelques mots l’événement. Mais je veux les rencontrer un par un, pour leur expliquer les conditions générales de participation, sur lesquelles je suis très stricte » explique-t-elle. Si cette dernière peut compter sur le soutien de son conjoint côté logistique et moral, pour tout le reste, c’est Maeva qui mène la danse. Petite anecdote : chaque stand de Brocantia a été mesuré, délimité par de la rubalise et numéroté minutieusement par ses soins. Un travail de fourmi, mais pour elle, pas le droit à l’erreur.

Un événement engagé et responsable

Il devient de plus en plus difficile de s’habiller et se meubler à bas prix. Alors les vide-greniers sont devenus des vraies mines d’or pour tout le monde, surtout pour les familles. Le phénomène plaît de plus en plus et fait fonctionner une nouvelle forme d’économie circulaire. Ne plus jeter ses objets, c’est leur donner une seconde vie en s’inscrivant dans une démarche éco-responsable. « En plus de vouloir organiser quelque chose qui me passionne, je veux aussi lutter contre ce phénomène de vie chère et favoriser le recyclage » explique Maeva. Participer à un vide-greniers d’une quelconque façon, c’est être acteur de la préservation de l’environnement et de la réduction des déchets ; des sujets qui sont particulièrement sensibles sur notre Caillou.

 

Aller au bout de ses rêves

Faire fonctionner la recyclage, lutter contre la vie chère et donner de la nouveauté aux Calédoniens : c’est certain, Maeva est une jeune femme ambitieuse et compte bien continuer sur sa lancée. Elle souhaite que Brocantia soit le premier événement d’une longue série. Ce dernier sera le premier vide-grenier itinérant du territoire. Après l’Arène du Sud, c’est au Kuendu beach qu’aura lieu le deuxième Brocantia. Le calendrier est grand : il continue jusqu’en décembre, puis avril et bien plus loin, si tout fonctionne comme Maeva le souhaite. Tous les soirs, cette acharnée au travail rêve du futur : l’organisation d’une grande fête foraine, d’une fête de la musique et pourquoi pas, d’un marché de Noël sur trois jours.
« Je parle d’un vrai marché de Noël, avec la fabrication de chalets en bois pour accueillir les exposants »,
confie Maeva dans un sourire. Ces projets lui trottent dans la tête depuis plus de deux ans. Mais pour l’heure, c’est Brocantia qui prend vie tout doucement. Le compte à rebours est désormais lancé. Le 25 août prochain, de 8h à 15h, soyez prêt à aller chiner du côté de l’Arène du Sud, à la recherche des trésors enfouis dans les greniers des Calédoniens.

Renseignements et réservations au 76.66.42 – Facebook : Paradise events

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *