LE MICROBIOTE DE BÉBÉ – Actuel Nouvelle-Calédonie

LE MICROBIOTE DE BÉBÉ

Notre ventre est un univers fascinant. L’univers compte des centaines de milliards d’étoiles qui veillent sur nous et illuminent nos vies. Comme lui, notre microbiote intestinal abrite des milliards de bactéries qui nous accompagnent. Notre galaxie compte + de 200 milliards d’étoiles, et notre ventre + de 100 000 milliards de bactéries .

L’importance du microbiote intestinal

Un microbiote intestinal sain repose sur un bon équilibre entre ses différentes populations de bactéries.

Cet équilibre contribue notamment au bon développement du système immunitaire du système digestif car il :

• joue un rôle de barrière et de défense contre les pathogènes.
• facilite la digestion et l’assimilation de nutriments par l’organisme
• renforce et stimule le système immunitaire, en produisant par exemple des molécules antibactériennes
• produit des vitamines du groupe B et de la vitamine K.

Si les bactéries vivent en symbiose avec tous les éléments de notre corps, elles sont aussi dépendantes les unes des autres.

Le microbiote intestinal est un organe clé pour chacun. Il est donc important d’en prendre soin. C’est particulièrement le cas pour bébé dont le microbiote intestinal est en construction.

 

 

 

Et si nous découvrions l’univers intérieur de Lucie ?

Elle est née il y a quelques jours. Son microbiote commence à s’implanter.

Née par voie basse, sa maman lui a déjà permis de débuter la construction de son petit univers intérieur grâce à son microbiote vaginal et anal lors de l’accouchement. Leur lien se nourrit au quotidien et devient plus grand, plus fort.

Jour après jour, son microbiote intestinal continue de se mettre en place grâce :

• À son alimentation, le lait maternel lui apporte une nutrition adaptée qui contribue à l’équilibre de son microbiote. Il est riche d’une grande diversité de biotiques qui contribuent à la bonne santé de l’enfant :

         – Les prébiotiques : ces sucres et ces fibres non digérés par l’organisme viennent nourrir les «bonnes» bactéries et leur permettent de se développer plus facilement.
         – Les probiotiques : ce sont de « bonnes bactéries » qui participent à la bonne santé de l’enfant.
         – Les postbiotiques : ces composés bioactifs issus de la fermentation par des bactéries exercent notamment des effets bénéfiques sur notre microbiote.

• Au contact des bactéries de la peau des ses parents

• Aux mains de son entourage

L’univers intérieur de Lucie peut se déséquilibrer

Si la quantité de bonnes et de mauvaises bactéries est mal proportionnée, le microbiote de Lucie peut être déséquilibré.

C’est la dysbiose.

Cette dysbiose est souvent causée par différents facteurs environnementaux ou génétiques :

           • l’accouchement par césarienne retarde l’implantation à la naissance par les bactéries d’origine maternelle.

           • l’exposition aux antibiotiques peut détruire une partie ou la totalité des bonnes ou des mauvaises bactéries et ainsi perturber l’équilibre du microbiote.

           • des antécédents familiaux d’allergie.

           • la pollution ou au contraire des environnements très aseptisés.

Grâce au monde extérieur et à la diversification de son alimentation, le microbiote prend sa place dans le ventre de Lucie.
Il deviendra mature vers l’âge de 3 ans et continuera d’évoluer toute sa vie.

 

>> www.laboratoire-gallia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *